Chien perdu

il y a
1 min
1
lecture
0
Tu aboyais seul dans la nuit
Tu m’appelais de ta grosse voix

Gros chien te serais-tu enfui
Qui t’as signalé ton renvoi

Tu étais très sale et blessé
Tes yeux éteints me regardaient

Soudain mon cœur a chaviré
Que des caresses tu demandais

Te garder ne fut pas possible
Il te fallait d’urgence des soins

La séparation fut pénible
De tendresse tu as besoin

Dans mes pensées tu me poursuis
Je me demande encore pourquoi

Avec qui es tu aujourd’hui ?
As-tu trouvé un nouveau toit ?
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !