Chère Alice,

il y a
2 min
450
lectures
131
Qualifié

écrire - dessiner - converser - lire - voyager - aimer - s'amuser - se délecter - rire - observer - jouer - oser - apprécier - écouter - sentir - apprendre - tripoter - le tout ad libitum …  [+]

Ton corps ne t'appartient plus tout à fait.
Reprendre le contrôle. Je sais.

Ta rue, ses odeurs, ses bruits, ses courants d'airs, ses ombres ne te rassurent plus.
Reprendre le contrôle. J'ai vu.

Ta petite robe noire déchirée. Celle-là même que tu as mis tant de temps à assumer, gît sur toi, plisse et pleure.
Reprendre le contrôle. Tu meures.

Tes idées vagabondent. Elles t'entraînent dans une virée désordonnée faite de rires, de chants, de musiques, de bruits, de chocs, de hurlements.
Reprendre le contrôle. Tu mens.

Le morceau qui fusionne avec toi d'ordinaire peine à t'arracher à ta réalité. Zappe le ! Encore, et encore ! Accueille ces mélodies proposées par un algorithme qui prétend connaître tes désirs mieux que toi-même. Laisse le prendre possession de ta capacité à choisir ces petits morceaux de plaisir qui ne se connecteront pas à ton cerveau et ne laisseront rien ou si peu, ni traces très joyeuses, ni traces trop toxiques.
Reprendre le contrôle. Tu risques.

Pratique, Le Larousse définit ce programme comme : un ensemble de règles opératoires dont l'application permet de résoudre un problème énoncé au moyen fini d'opérations.
Emergeant du flux composite « Poses », s'invite par tes écouteurs et colonise, tout entier, ton être. Tu respires mieux.
Reprendre le contrôle. Tu veux.

Tu boucles ton écoute. Tu agis de nouveau. La métamorphose opère, lentement. L'algorithme a fait mouche. Tu sens ta bouche s'amalgamer aux mots de Rufus Wainwright, tu regardes tes doigts s'associer à ses doigts. En conscience, ils évoluent sur les noires et sur les blanches du piano. Ton bassin à l'unisson, t'entraîne et tu danses. Ta peau se réchauffe au contact de cette poésie, des mouvements venus de ton ventre, à l'endroit même où...
Reprendre le contrôle. M'en fous...

Tempo, mélodie, timbre, mots, piano, respirations, en choeurs investissent ton corps. La puissance de ces murmures trouve le chemin, la voix rassurante dans un souffle éloquent intime le silence au désordre qui t'étreignait.
Reprendre le contrôle. C'est fait !

L'aide espérée vient parfois d'un animal à sang froid, sans cervelles, perdu au-delà de 2. Il nous faut l'admettre. Pourquoi ne pas.
Quand on accepte de lâcher prise on évite de tomber de l'autre coté du miroir. Là où la lumière reste noire, là où les sons font mal. Une simple composition harmonieuse, particulièrement intense, compagne d'un instant multiplié à l'infini, suffit à te ramener là où l'air est doux, là où les couleurs vibrent, là où tu peux marcher légère, nimbée de volutes musicales amicales. La beauté guide de tes pas de nouveau.
Reprendre le contrôle. Chapeau !
« ...Baby you said watch my head about it - My head about it Oh no oh no oh no - Oh no oh no no kidding (...) »
Chère Alice, je suis fière de toi.

131

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,