Château de verre

il y a
1 min
162
lectures
26

Iconoclaste, autodidacte, amoureux de l'inédit, de l'imprévu, d'une certaine forme d'originalité sur fond de rébellion et d'impertinence. Je construis mes écrits comme un oxymore pour déroute  [+]

Puisqu’ici l’on prône,
Ou là, l’audace littéraire.
Des risques je prends,
De mon trône je descends.
De manière anonyme, tente des rimes,
J’ose et pose quelques proses qui reposent sur le site,
Évoque, romance, nuance, cite
Allitère, énumère, sollicite l’élite,
J’oxymore, je métaphore, néologise, alite,
M’ouvre sans en faire des tonnes, livre un tome du livre de ma vie émérite.

L’habille d’habiles et subtiles tournures, soucieux de sa lecture.
Je gesticule, « haïkule », mais nulle récompense ne panse cet égo meurtri
Alors dans un cri écris des mots à ces maux,
Hurle mon désarroi, mon effroi,
Sans doute coupable d’un trop plein d’émoi,
Certainement victime d’un trop peu d’amis.
Obtiens un pourcentage anémique
Conserve un ratio famélique

Comme un crédule gars du sud je suis venu à vous et comme un abscons de parisien vous avez dédaigné la réciproque. J’y pense et puis...médite !

Comme le Cid, oui j’ai du cœur et c’est pour cela que je ne vous hais point.
Mais Shakespeare dans Hamlet disait, je cite « Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark » aussi je préfère vous tirer ma révérence que de continuer à vous regarder contempler votre magnificence dans votre château... de verre.
26

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Entre ombre et lumière .
Nous naviguons sur les flots des sensations,c'est le propre de la littérature ,
aveugles nous sommes mais plein d'une présence inquiète .

Vous aimerez aussi !