Charlotte II

il y a
1 min
1 209
lectures
38
Finaliste
Jury
Recommandé
Charlotte est seule ce soir, étendue sur son lit,
Alanguie sous ses draps et vêtue de fragrances,
Elle rêve d’un homme à passer son ennui,
Qu’il la prenne, l’emmène et garde le silence.

Envoûtée de phantasmes, éprise d’elle-même,
Ses douces caresses exaltent ses désirs
D’un timide frisson qu’envahit son corps blême,
Elle pousse d’un doigt son tout premier soupir.

Par-dessus son corps moite, entre ses mains humides,
Charlotte est une mer et son plaisir l’écume,
Et c’est comme un geyser d’une froideur torride,
Une cigarette qu’aucun homme ne fume.

La belle s’explore d’amoureux de cylindres,
Ses soupirs silencieux se font gémissements,
Car au moins toute seule il n’est besoin de feindre,
Pour se mordre la lèvre il n’est besoin d’amant.

Charlotte peut tremper juste avant de trembler,
Sous ses propres vagues et ses doigts disparus,
Elle voudrait hurler avant de succomber
À l’orgasme infernal, au plaisir inconnu.

Charlotte laisse-moi te prendre par la main,
Au ciel des abysses, aux cascades brûlantes
D’acide et de jouissance, avides de tes riens,
Morbides abandons, perversions suffocantes.

Recommandé
38

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Dommage la solitude! j'ai aimé, mon soutien, mon site est triste du peu de visite, pour "IMAGINATION" par exemple, merci

Vous aimerez aussi !