Chant d'assaut

il y a
1 min
0
lecture
0
Ta robe légère
suspend mon regard,
j'ai l'esprit ligoté
par tes monts de merveilles.

C'est le chant d'assaut,
libérez fanfares et trompettes,
en marche petits soldats
vers le front des ébats.

Ta bouche s'ouvre,
je dresse l'autel
sur lequel tes râles,
vont venir s'égarer.

C'est le chant d'assaut,
allumer les flambeaux,
en avant petits soldats,
vers un affront des corps.

Ton corps nu,
mes yeux debout,
nos souffles préparent,
un butin de plaisirs.

C'est le chant d'assaut
aux armes etc,
en avant petits soldats,
pour la patrie du plaisir.

Nos désirs,
embusqués,
s'amoncellent
l'un en l'autre.

C'est le chant d'assaut,
nos cœurs en braise,
en avant petits soldats,
pour un ultime combat.

L'extase
bruisse,
écoutez-la palpiter,
sur ce lit de bataille.

C'est le chant d'assaut,
torses bombés,
en avant petits soldats,
pour la dernière salve.

J'ai en mire l'extase,
la grenade dégoupillée,
le tremplin vers l'abîme,
puis le plongeon en râles.


C'est le chant d'assaut
que plus rien n'arrête,
le soleil arrive en nous,
la terre brille de mille feux.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,