Chant d'Amour

il y a
1 min
3
lectures
0
Brise légère, à peine effleurée
Ombre éphémère, aérienne, voilée
Présence silencieuse, immense sans écraser
Vide et solitude que tu viens combler

Je me repose en toi, mon tout, mon infini
Je te dépose en moi, t'offre mon humble vie
Et je me fais caline et t'attire en mon coeur
Toi tu me fais sereine, inondée de bonheur

Tu habités mes pensées sans les annihiler
Tu nourris tout mon être de ta sève, vivifié
Mes doutes et mes chagrins en toi transfigurés
Calme au petit matin de tant d'amour donné

Tu te repose en moi ferment d'une promesse
Tu me déposé en toi comblée de ta tendresse
Tu te fais protecteur pour veiller mes sommeils
Moi je me fais douceur pour chanter tes merveilles.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,