Chanson pour une absente

il y a
1 min
997
lectures
506
Lauréat
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un poème empreint d'émotions, dont la très grande sincérité vient toucher le lecteur. L'auteur a su trouver le mot juste, simple, évocateur. Il

Lire la suite
Image de Automne 19

Rien n’est plus fort que le fracas
Du dernier mot quand on s’en va
Tambour tambour ce cœur battant
Battant d’amour à contretemps
Demain brûle et il n’est plus l’heure
Tambour tambour qui cogne et pleure
Contre les murs du petit jour
Quand les allers sont sans retour

Ma Désirade fout le camp
Mes rêves d’îles sous le vent
Ont des effluves de métro
Tu es partie et tout est trop
Roule tambour mes mots à vif
D’avoir gardé ce cœur furtif
Qui se cachait de la romance
Quand tout en toi n’était qu’enfance

Mes rêves battaient la campagne
Et j’ai joué à qui perd gagne
En te jetant ma liberté
À la figure à la volée
Avais-je si peur de moi-même
Pour ne pouvoir dire je t’aime
Laisser ma main prendre ta main
M’aventurer dans tes chemins

J’ai mal j’ai froid j’ai peur je tremble
Tous les visages te ressemblent
Je te vois partout je t’entends
Je te devine je te sens
Je te retrouve et je te perds
Mon paradis et mon enfer
Tu t’effaces tout doucement
Je n’ai plus rien il n’est plus temps

Rien n’est plus fort que le fracas
Du dernier mot quand on s’en va
Tambour tambour ce cœur battant
Battant d’amour à contretemps
Demain brûle et il n’est plus l’heure
Tambour tambour qui cogne et pleure
Contre les murs du petit jour
Quand les allers sont sans retour

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un poème empreint d'émotions, dont la très grande sincérité vient toucher le lecteur. L'auteur a su trouver le mot juste, simple, évocateur. Il

Lire la suite
506

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !