Changement de propriétaire

il y a
1 min
12
lectures
2
Ce matin, mes deux seins m’ont lancé :
« Ça peut plus durer »
Et ils se sont tirés.
Vite, très vite, ils étaient pressés.

Laissant mon cœur nu
Dans ma poitrine exposé.

Partout, en vain, je les ai cherchés.
Dans les draps, sous le lit, derrière le canapé.

Au coucher, enfin,
Je les ai retrouvés,
Blottis, dans tes mains,
Pour toujours lovés.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Vrac
Vrac · il y a
Et moi je trouve par hasard ce poème et je l'aime
Image de Ismérie L.
Ismérie L. · il y a
Et moi je vous dis merci pour votre commentaire!