1
min

Chaleur humaine

Image de Sylphide

Sylphide

17 lectures

2

Au volant d'un amour sans frein
Au violent anamour sans fin

Je suis la pute de nos silences,
Celle qui souffre sous les violences,
Des émois sans prudence,

Parce qu'un enfant meurt
Sous le feu des mœurs
Parce qu'un enfant meurt
Après nos erreurs

Je désirais chaleur humaine,
M'en voilà pleine.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Mon vote Sylphide pour cette "chaleur humaine".
·