CHAÎNES D'HORLOGE

il y a
1 min
0
lecture
0
-Qui es-tu ?
-Personne !
Ça m'est égal...
Je vois dans tes yeux un léger mot lâche
Je veux que tu viennes avec moi sur mon arbre flottant !
Nous devons fermer les yeux quand il fait nuit,
Sinon, nous serons emportés par le courant noir.
Je t'aime, j'aime tes cheveux longs, j'aime tes yeux sans sommeil et énormes,
Ta grande bouche charnue est si belle, la structure de ton visage est parfaite.
Pour toi j'ai déniché un amour magnétique...
Donnez-moi vos entrailles, je veux les pénétrer
Pour que la douleur dans ma poitrine se libère.
J'aime m'enfoncer dans ton âme, sentir l'odeur de ta mémoire...
Je vous ai dit que je suis poète et que l'éclat de mes paroles est pour vous.
Il y a quelques jours je voulais vous donner mon cœur, avec une caresse...
Pardonnez ma lenteur
Je sais que je t'aime, et tu m'aimes aussi !
Ce soir, froid et bleu, j'ai besoin de toi.
Lorsque nous sommes ensemble, nous brisons les chaînes de l'horloge.
Mon cœur a brisé ses murs Il est libre de t'aimer!
Recevez-le ce soir des morts... et des rencontres...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !