Céleste frôlement

il y a
1 min
300
lectures
207
Qualifié

De moi vous ne saurez que ce que mes poèmes vous content. Tantôt triste et spleenaire tantôt extravagant fantaisiste tantôt fou amoureux pamphlétaire, fabuliste, joueur avec vous avec le temps  [+]

Image de Été 2018
La lune lépreuse badigeonnait la ville
D'une glu familière aux vagabonds sans âme
Plombés de désarroi, lorsqu'un parfum gracile
Aiguillonna mon cœur, y fit naître une flamme.

Un son de talons hauts cadençait sa silhouette
Diffusant la senteur aux fragrances divines
Et des combles obscurs brillaient les yeux des chouettes
Émues par la beauté de cette ombre de Chine

Marasme et léthargie frappés d'un prompt réveil
Causé par ce délit nocturne et fascinant
Ont quitté ma poitrine et j'ai vu le soleil

Occire la noirceur de mon sort de manant.
J'ai senti sur ma peau une caresse étrange...
Un frisson singulier... le passage d'un ange...

207
207

Un petit mot pour l'auteur ? 86 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Renaud Busenhard
Renaud Busenhard · il y a
"c'est tout à fait très bien et je crois m'y connaître !"
Excellent !

Image de Gisny
Gisny · il y a
Tout en étant intimement persuadée qu'il ne peut y avoir de : " Vagabonds sans âme ! '", je garde un sentiment d'une infinie douceur après le passage de l'ange.
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Evidemment Gisny je suis entièrement d'accord avec vous. Un être humain est pourvu d'une âme. Le manque d'empathie actuel envers les SDF, les immigrés les réfugiés etc. m'a fait écrire ce vers. De plus eux-mêmes perdent le peu d'espoir d'accueil auquel ils auraient droit.
Les voilà donc comme faisant partie du décor dans la pénombre, déshumanisés aux yeux du chaland. Merci d'avoir été sensible à l'apparition.

Image de Gisny
Gisny · il y a
Leur situation est compliquée, Maninred ! Si l'Europe, dans son intégralité, voulait bien jouer le jeu du quota imposé, concernant les migrants. A quoi sert le Parlement, sinon à intervenir pour une meilleure répartition, dans le respect des procédures auxquelles chaque membre, en fonction du nombre des habitants, devrait se référer. Pour ne citer que cet exemple. Rien n'est simple. Bonne soirée à vous.
Image de Ludivine_Perard
Ludivine_Perard · il y a
j'aime beaucoup, de très belles rimes, Mes voix =)
n'hésitez pas à allez voir ma nouvelle si vous avez 5 min pour me donner votre avis =)

Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Merci Ludivine. J'y suis allé...
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Très belles images qui se dégagent de votre texte !
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Merci de les avoir aimées. Bon week end
Image de Marianna
Marianna · il y a
Tout simplement, j'aime ce texte.
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Merci pour votre lecture et votre appréciation.
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Un son de talons hauts cadençait sa silhouette
Et des combles obscurs brillaient les yeux des chouettes
13 syllabes chacun au lieu de 12

De plus, le sonnet obéit à des règles strictes ( ABBA, ABBA CCD EDE), ce qui n'est pas respecté du tout dans ton sonnet :

1. Les rimes chez toi du second quatrain sont différentes du premier quatrain
2. Il faut alterner des rimes masculines et féminines

Dommage que le comité de lecture ait laissé passer tout ça alors qu'il en recale d'autres plus respectueux des normes.

Ok: c'est du néo-classique mais du coup, on s'y perd un peu dans les règles
http://www.oniris.be/forum/classique-neo-classique-la-difference-t9652s0.html

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Ce sont les règles du sonnet classique... Tu ne me feras pas croire que ce sont les règles appliquées sur Short, au vu de tout ce qu'on y lit... Et puis, la diérèse se manifeste pour les besoins de la métrique et souvent selon le bon vouloir du poète... Si fallait la pratiquer partout, cela deviendrait pénible.
Comme tu dis, c'est du néo classique, alors rendons-lui hommage en le comparons au haïku pour ne citer que cette forme poétique...

Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
je lui attribue mes 5 voix !
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Le sonnet est roi, il est majeur ...
Comme tu dis, rendons lui hommage ...

Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Christine. Effectivement le sonnet classique te donne raison. Je n'ai fait qu'écouter mon inspiration et me laisser guider par la musique et le rythme des mots et les images que je veux faire passer. Je ne me suis pas attribué le genre sonnet. Je ne fais pas forcément alterner les rimes masculines et féminines non plus. J'aime la poésie quand en la lisant à voix haute on y trouve de l'harmonie et quand elle dégage de l'émotion. Je pense que le comité de lecture à fort à faire et que ses critères de sélection ne se basent pas uniquement sur la prosodie classique. Quant au nombre de pieds, je t'ai déjà répondu sur campagne en hiver. Synérèse... Belle journée.
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Tout à fait d'accord (voir mon commentaire plus haut). Nous sommes sur du néo classique. Donc fi des règles qui, à notre niveau perturbent l'expression des émotions et des sentiments. Si on peut les respecter pour la bonne cause, c'est parfait mais inutile de s'en faire une contrainte. Nous ne sommes pas chez Oniris...
Et moi je donne 5 voix aux poèmes qui osent... et pas plus de 2 voix aux haïkus qui concourent dans le même Prix. Le temps passé à écrire de belles choses mérite d'être considéré à sa juste valeur. Et, comme tu le fais remarquer plus bas, les auteurs qui nous servent de modèles ont aussi fait des écarts dans ce sens et on ne leur fait pas un procès à tout bout de champ...

Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Je rajoute aussi qu'en poésie classique le singulier ou le pluriel des rimes doit être respecté (ce qui n'est pas le cas ici). Parcontre et je prends un exemple chez Rimbaud dans "le Dormeur du val" :
"Les parfums ne font pas frissonner sa narine"
Rimbaud a préféré forcer sa rime au singulier quitte à entâcher un peu la logique qui voudrait que ce sont ses narines qui sont insensibles aux parfums.
Ce sera toujours un grand débat. Pour ma part, une poésie ne doit pas être forcément dictée par les règles d'un temps où la prononciation est la sensibilité des mots étaient différentes de celles d'aujourd'hui.

Image de Poetika
Poetika · il y a
Un très beau texte! Je vote illico presto !
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Merci pour ce gentil commentaire. Belle journée.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Superbe ! Une atmosphère envoûtante qui nous fait passer du "désarroi" au "passage d'un ange" comme par magie . . . au vers 4 j'ai cru entendre ce "son de talons hauts" tant les sonorités sont bien choisies, vraiment je suis sous le charme Maninred, bravo !
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Merci pour ce gentil commentaire qui me démontre que mes poèmes peuvent atteindre des âmes de poète. Belle semaine gardoise Francine.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Belle semaine également Maninred, mais pourquoi "gardoise" ? Je suis intriguée, ce mot a-t-il un sens autre qu'originaire du Gard, département que je ne connais quasiment pas ?
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Pardon Francine, je croyais que vous étiez gardoise au vu de l’image des arènes de Nîmes que vous avez choisi pour vous identifier. Amitiés.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Oh non, juste férue d'antiquité gréco-romaine . . . d'où cette image :-)
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
D'accord. Je ne vous embêterai plus avec ça.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Aucun souci Maninred !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Encore magnifique ! J'aime !
+5*****

Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Eh bien ! Encore merci Jusyfa.
Image de Nicole Loth
Nicole Loth · il y a
Un instant magique très doux et superbement partagé. Merci Maninred.
Image de Roger S.
Roger S. · il y a
Merci Nilo pour partager à votre tour. Belle semaine.

Vous aimerez aussi !