1
min

Ce que je ne devrais écrire

Image de Max Calabrese

Max Calabrese

8 lectures

1

Du printemps florissant à l'hiver inconnu,
Il n'est pas un instant où ne brûle la flamme,
Qui caressant les cœurs, chante l'air ingénu,
De l'amour incessant et du regard des femmes.
C'est Éros assassin quand il est détenu,
Qui transperce les cœurs du tranchant de sa lame.
J'ai appris que dans une passion retenue,
Un sourire délassant peut bien faire un drame...
Des plus ravissants il en est un qui réclame,
Et le trône vacant qu'occupe une seule âme,
Et le charme renversant des cents attributs.
Aujourd'hui face à toi je me trouve sans armes,
Il ne me reste plus, délaissant toute alarme,
Que des larmes et du sang à te rendre en tribut...

Maxime Calabrese

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,