Ce fut un jour d’opale

il y a
1 min
22
lectures
1

Souvenez-vous de moi  [+]

Ce fut un jour d'opale où l'amour chavira
Comme un petit esquif soûlé par des vesprées
L'absinthe furieuse et verte qui vira
Dans la débauche ouverte aux poules diaprées ;

Un poète latin m'ouvrit ses boucles d'or,
Tel Sapphô masculin grimaçant aux parades,
Musicien adoré mes vers prirent l'essor
En immixtion d'or parmi ses blanches rades ;

Un iule ivre me lut mon livre sibyllin
Et j'eus peur quand ce nom ligoté dans du lin
Alighieri chanta pour son maître Virgile ;

Un psychotrope vert asphyxia mon parcours :
Pour clôturer ma fin je Lui lus l'Évangile
Et c'est ainsi que mon rêve finit son cours.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !