Boris Vian : "Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir c'est bon pour les robinets."  [+]

Ce n’était pas le jour, ce n’était pas la nuit,
C’était sur le trottoir où je t’avais connu
Un soir, ce soir-là, notre soir, t’en souviens-tu ?
Ce n’était pas l’amour, ce n’était pas l’ennui...

Ce n’était pas non plus l’ivresse, la jeunesse,
C’était notre passion, notre constellation,
T’en souviens-tu, ce ciel, notre consolation,
T’en souviens-tu, nos mains, nos doigts qui se caressent ?

Ce n’était pas la joie, ce n’était pas la foi,
On ne croyait en rien si ce n’était en l’homme,
Et je croyais en toi, tu as croqué la pomme,
Ce n’était pas l’arbre des « Il était un’ fois »...

Ce n’était pas non plus la Lune et le Soleil
Que nous cherchions en vain dans cette nuit sans fin
C’était un petit coin calme et serein, enfin !
Ce n’était pas l’endroit des cent milles merveilles...

T’en souviens-tu, chérie, de notre paradis,
T’en souviens-tu encor’, t’en souviens-tu toujours ?
Ce n’était pas la nuit, ce n’était pas le jour,
Ce trottoir, noir, ce soir, c’était déjà jadis.

Dans cette nuit ma belle, où je marche sans toi,
J’ai revu cet endroit où je t’avais connu,
Un soir, ce soir-là, notre soir, t’en souviens-tu ?
Je vais mourir ici, fermer mes yeux pantois.

Je vais mourir ici, sans toit, je vais dormir
Le long du caniveau qui guida nos chagrins,
Le long de ce passé, de nos main-dans-la-main :
Ce n’était pas l’encens, ce n’était pas la myrrhe.

Ce n’était pas non plus l’idylle des enfants,
Ce n’était pas l’enfer, ce n’était pas la mer,
Ce n’était pas l’orage où tout devient amer,
Ce n’est pas notre faute, c’est la faute du temps.

Dans notre ciel brisé, j’attends, j’attends...
Ce n’était pas l’amour, ce n’était pas la nuit...
J’attends ton étoile, j’attends ton éclaircie.
C’était un soir percé comme un vieux mouchoir.

L’aube m’embrasse, Aurore, sur notre trottoir.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !