1
min

Cauche-rêve

0 lecture

0

le temps est un ressort, il s'étire quand je dors
des bancs pastels poissons, bise des abysses
profondeur de l'odeur du warec'h, je suis mort
joyeux royaume, prince au fond de la ville d'ys,


Non, je rêve d'oiseaux, de merle, réglisse
de mouettes et goélands, vol de mes nuits
enfouie dans la larme du vice, puis je fuis
l'onirisme est un prisme, une boule glisse

Sur la houle du Nord, la mer d'Iroise dors
Elle déploie ses ailes et me projette un sort
hors du sommet du sommeille, j'ère
sur le délice du souire de dorée, être
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,