408 lectures

38

Qualifié

Serai-je fracassé comme les quais d’un port,
Aurai-je l’air idiot d’un fragile étourneau,
Me verrai-je béat comme au pied d’une aurore,
Lorsque je descendrai ton corps dans le tombeau ?

Puisque ton âme ira vers l’infini de celles
Qui rayonnent chacune ainsi que cent soleils,
Volerai-je à nouveau, et de mes propres ailes,
Quand mon espoir aura la taille d’une abeille ?

Le jour vient où partant pour cet ultime étage,
Tu diras à tes doigts de délaisser ma main,
Et fuyant dans la cage où les mourants voyagent,
Tu forceras mon cœur à ne battre qu’en vain ;

L’absence perlera mes joues de peine vive,
J’enterrerai mon mal dans de sombres terreaux,
Et mes journées sans faim comme un fleuve sans rive,
Noieront à tout jamais notre amour dans leurs eaux...

Les laisseras-tu faire, ah ! Serais-tu de glace,
Toi ! Lacérer mon cœur ? Toi, givre de printemps ?
Ne crains-tu pas de Dieu l’effroyable menace,
Qui dit serait-ce aimer que de n’aimer qu’un temps...

PRIX

Image de Eté 2015
38

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Anablue
Anablue · il y a
Sublime...J'en frissonne...
·
Image de Mikaliah
Mikaliah · il y a
Car le cœur souffre toujours en craignant la douleur...
·
Image de Daniel Lajeunesse
Daniel Lajeunesse · il y a
Mon vote pour cette belle oeuvre aux mots puissants et forts. Le seul reproche et le non respect des rimes entre-elles masculin/masculin et féminin/féminin ainsi que singulier et pluriel pour en faire un parfait alexandrin. Mais la forme est là, bien là, alors bravo et bonne chance !
·
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
une absence
annoncée
qui s'en cesse
revient comme un ressac
asséchant les espoirs
d'un terrifiant
--zut j'ai pas de rime en oir--
+1

·
Image de Héloïse Billette
Héloïse Billette · il y a
Moi qui ne jure que par les alexandrins (ou presque) , me voilà servie ! Merci pour ce poème lyrique qui m'a rappelé certains grands noms de la littérature romantique ... C'est magnifique !
·
Image de Julia Strauss
Julia Strauss · il y a
Une versification parfaite, et une puissance, qui appellent mon vote!
Si vous disposez de quelques instants, je vous invite à lire: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lettre-premiere

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Que rajouter...? Bravo pour cet émouvant poème, taillé dans le marbre, comme une oeuvre funéraire.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Des alexandrins bien ciselés, musicaux comme un douloureux requiem. Vous avez mon vote.
Il est dommage que vous fassiez rimer une rime masculine avec un rime féminine (port et aurore, soleil et abeilles) ceci pour les grosses fautes de prosodie. Il y en d'autres, petites, mais je ne vais pas vous ennuyer avec ça.

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est autre chose que la gaudriole rimalienne !
Te commenter est une tâche difficile, pour moi. En ai-je seulement les capacités ? Rien n'est moins sûr !
Toujours est-il qu'il me faudrait des heures pour présenter une "critique" acceptable et digne de ton texte.
Or, Rimaillon est paresseux... et se laisse facilement distraire et (ou) embringuer dans des histoires louches.
Alors, il fait comme les autres : il se "contente" d'un "bô bô"... et il dépose (n° 23).
Mais il n'oublie pas qu'il t'a promis un "vrai" commentaire des "reflets de Bethesda".
Au plaisir... Baruck... le meilleur d'entre tous les Shortiens.

·
Image de Audrey Braguer
Audrey Braguer · il y a
Oui du pur Broucke nous offrant là un chef d'oeuvre! Que dire à part merci et bravo ! Mon vote
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème