Caravelle de pierre

il y a
1 min
355
lectures
54
Qualifié

Psychomotricien à la retraite, je consacre davantage de temps à l'écriture. En 2004, j'ai écrit un ouvrage traitant de mon travail clinique, publié chez Vernazobres-Grego, et ai eu le plaisi  [+]

Image de Automne 2020
Caravelle de pierre, à la Seine amarrée,
Flamboyante au couchant, sa proue est admirée.
Solide est sa mâture, en cas d’invasion,
Qu’elle vienne du Nord, de Prusse ou d’Albion.

Nul n’aurait pu penser que ce bel édifice
Pût, en ce soir pascal, subir ce maléfice,
Connaître un tel drame, les fidèles partis,
Mettre en péril son âme, épouvanter la nuit :

S’éveille le brandon sur la voûte endormie,
Il prépare son crime, aménage un foyer
Sous le bois millénaire, en chêne ou en noyer,
De la toiture en zinc, se couvrant d’infamie !

Sous les yeux ébahis du peuple de Paris,
Familles en goguette – enfants, femmes, maris –
La charpente s’enflamme… et la flèche s’embrase !
Sous les cris de stupeur, plonge hors de sa base !

Alors l’image horrible entame un tour du monde,
Cloches et carillons s’épanchent à la ronde,
En signe de soutien, annonçant le malheur,
Sonnant le désarroi sur la planète en pleurs.

Juché sur une échelle au péril de sa vie,
Il sauvera du feu la Tunique et l’hostie :
Quel homme courageux que ce soldat du feu,
Jugulant le brasier dans son offense à Dieu !

La Couronne d’épine, aussi, sera sauvée,
Ainsi que la Rosace : une dette élevée
À la hauteur du drame, et de tous les avis
Notre-Dame vivra, ancrée en son parvis !

Aussi, son devenir, pour peu qu’on soit mystique,
Résolument athée, ou encore agnostique,
On l’espère serein… Saluons les haubans
Que sont, bien étayés, ces puissants arcs-boutants !
54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !