Canicule

il y a
1 min
14
lectures
3
Lorsque s'impose l'août à la douce saveur,
Sirius lance au ciel un éclat millénaire :
Son invocation au temps caniculaire
Indispose les corps d'une moiteur langueur ;



Sur les nimbus, l'azur règne en triomphateur
Et les soumet aux lois du bel astre solaire,
Tout orage écartant, plénipotentiaire,
Ainsi qu'une querelle induite par erreur


Connaît prompte raison grâce à quelque âme altière...
Et la flore s'endort sous la bistre poussière
En ce sol craquelé se recroquevillant


Economisant l'eau qu'elle y puise à grand peine ;
Suffocant, les humains, sous le jour aveuglant,
Espèrent de la nuit l'obscurité sereine...
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une canicule qui ne manque pas d'air ... !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une évocation de la canicule bien rendue par l'emploi d'un champ lexical très riche .
Un beau sonnet .

Image de Daniel Glacis
Daniel Glacis · il y a
Grand merci, Ginette, pour ce généreux commentaire ! Bonne journée ! Daniel.
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes voix. ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏
*Le lien du vote*
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela