Canicule

il y a
1 min
31
lectures
9

Auteure née en 1979 (Vosges). Mention spéciale du prix Al Bayane 2013 de poésie pour son recueil Traces de vie ( éd. O. Ezrati, 2013, rééd. éd. Cana, 2016). Finaliste du Prix littéraire de  [+]

Au petit matin,

Le soleil encore bas,

Languissante sur le drap

Froissé de la nuit,

Elle s’étire, dans une grâce féline. Sa peau luit

Dans sa blancheur de porcelaine fragile, des perles

Aux creux, en trésor à piller. Elle git en éternelle

Beauté, sculptée pour le plaisir.



Les persiennes filtrantes,

La métamorphosent en bête sauvage,

Son corps zébré, en grognement sous la brise tiède chatouillante.

Mais elle reste encore sage,

Les paupières alourdies en demi-sommeil trompeur,

L’oreille tendue au pas du voyeur.



L’innocente découverte,

La cuisse offerte

À la chambre dans sa pénombre

Mystérieuse,

La peau soyeuse

Au satin de reine

Et soudain, peinent

Ses doigts incendiés

Aux délices troublants.

Otage d’un pillage sans gêne,

L’esprit aux songes d’une présence,

Elle gémit, éperdue et s’élance

Dans une course folle jusqu’aux veines

Profondes, le souffle court,

Haletant, éphémère et brisé,

La quête lancée à l’amour

Solitaire et l’espoir d’une trahison, l’attaque dressée

Dans l’ombre, à la baguette menée

La couche en siège conquis,

La lutte achevée, dans l’effort rougi,

L’épée achève au râle fauve.



Les paupières se soulèvent, un instant,

L’agonie jusqu’aux bouches silencieuses,

Derniers sursauts aux prières pieuses,

Le glas en peur pécheresse coulant.



Le soleil déchire la pièce

Dévoilant les vestiges de la bataille...

9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,