Cachez-moi les étoiles !

il y a
1 min
542
lectures
77
Qualifié

J'écris car je ne sais pas peindre  [+]

Image de Eté 2016
L’été semble si grand dans ce jour finissant,
Que même le silence en est impressionnant ;
Nul bruit dans la ramée, rien dans les hautes herbes,
Seul en moi crucifié gémit l’Amour superbe.

Le ciel a refermé sans un mot tes paupières,
Vois ! Je rentre aujourd’hui sans toi du cimetière,
Et fuirai désormais ces étoiles qu’au soir,
Un dieu trop lumineux m’allume dans le noir.

J’embrase une bougie, je ferme nos persiennes,
Car je veux à ma flamme, oubliant de maudire,
Troquer mon avenir pour nos photos anciennes.

Je pleurerai, détruit, nos lieux de souvenir,
Mais sans saisir ton corps que les anges retiennent,
Garderai sous mon toit le ciel de ton sourire...

77

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !