Boudoir

il y a
1 min
409
lectures
50
Finaliste
Jury

Retraité et amateur d'art sous toutes ses formes: L'art rend palpable l'invisible Dans l'effort désintéressé Qui veut le rendre intelligible A l'homme aveugle et trop pressé: Le sourire de  [+]

La chambre était tendue d’un satin mordoré,
La vue s’alanguissait sur des décors champêtres
Et les rideaux tombaient amplement des fenêtres
Qui filtraient les lueurs d’un jour décoloré.

Au mur étaient pendus dans leur cadre doré
Des dessins de Moreau et des tableaux de maîtres,
Des toiles fatiguées et des portraits d’ancêtres
Aux sourires figés sur un siècle ignoré.

Toi, tu me défiais d’un œil noir et moqueur,
Dans de profonds divans, savamment installée,
Face à ce guéridon porteur d’une azalée.

Ton geste lent, soudain, se fit provocateur,
Quand tu fis tournoyer, sur ton pied blanc, ta mule,
Déployant tes jupons de soie rose et de tulle.

50

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !