2
min

Bonjour ma Rome (français/italien)

Image de Francesca Fa

Francesca Fa

35 lectures

3

Bonjour ma Rome

Arrivée ce matin
je me retrouve enfin
je retrouve mon âme
que j’avais éloignée de Rome
Je repose mes pas dans Rome
et bois à ses fontaines
et je parle à ses pierres
qui me chuchotent
que j’étais attendue
Rome que je croyais perdue
et Rome qui m’attendait
Ton soleil me reconnaît
ma Rome chérie, mon Italie
Bonjour soleil de Rome
bonjour mon Tevere
Sur le pont cassé
de Trastevere
on y danse et j’y danse
mais je cours vers l’Angelo !
Bonjour Castel Sant’ Angelo
mon château doux
pas méchant pour un sou
ronde et belle mémoire
du plus beau des empereurs
Bonjour mon Panthéon sacré
où dort tant de beauté
et où Nature, dit-on,
s’est elle aussi couchée
Bonjour Colosseo
ton manteau de lumières
continuellement fascine
les milliers d’éphémères
Bonjour piazza Farnese
mon adn y traîne encore je sais
mais sous d’autres couleurs
Bonjour Villa Borghese
merci pour la fraîcheur
quand l’été nous assomme
j’aime tes fontaines
et ton herbe où je lis et je rêve
Bonjour les pins en majesté
dans le ciel bleu de Rome
Dans votre ombre
les palmiers de l’Europe
me parlent aussi
d’un autre monde
Et le vaste monde
étrangement se trouve ici
Ma Rome à moi
tu es mon monde à moi
tu es mon monde entier
Si tu veux bien
un de tes jours prochains
toi l’Eternelle
tu prendras ma poussière
au pied du pont cassé
et je boirai le Tevere
une dernière fois
je blague,
c’est lui qui me boira
Je te demande ma Rome
le Tevere pour Panthéon
c’est normal
puisque je suis poisson
Ma Rome chérie, merci


NB – Epitaphe de Pietro Bembo pour son ami Raffaello, au Panthéon :
« Ci-gît Raphaël, de qui, lui vivant, la Nature craignait d’être vaincue, et lui mourant, de mourir elle aussi ».

sept 2007
Droits réservés


Buongiorno Roma mia


Arrivata stamattina
finalmente mi ritrovo
ritrovo la mia anima
che avevo allontanata da Roma
Riposo i miei passi dentro Roma
e bevo alle sue fontane
e parlo alle sue pietre
che mi sussurrano
che ero aspettata
Roma che pensavo di aver persa
e Roma che mi aspettava
Il tuo sole mi riconosce
cara Roma mia, Italia mia
Buongiorno sole di Roma
buongiorno mio Tevere
Sul Ponte Rotto
di Trastevere
ci si balla e io ci ballo
ma corro verso l’Angelo
Buongiorno Castel Sant’Angelo
castel dolce mio
cattivo per niente
rotonda e bella memoria
del più bello degli imperatori
Buongiorno mio Pantheon sacro
dove dorme tanta bellezza
e dove si dice
che anche Natura dorme
Buongiorno Colosseo
il tuo mantello di luci
continuamente affascina
i milliardi d’effimeri
Buongiorno piazza Farnese
il mio dna ci persiste ancora, lo so
ma sotto altri colori
Buongiorno Villa Borghese
grazie per la freschezza
quando l’estate ci abbatte
amo le tue fontane
e la tua erba dové leggo e sogno
Buongiorno i pini in maesta
nel cielo blu di Roma
Nella vostra ombra
le palme dell Europa
mi parlano anche loro
d’un altro mondo
e il vasto mondo
stranamente qua si trova
Roma mia
sei il mio mondo
sei tutto il mondo
Se ti va
uno dei tuoi prossimi giorni
tu l’Eterna
prenderai la mia polvere
sotto il Ponte Rotto
e berro il Tevere
un’ ultima volta
scherzo
è lui che berra me
Ti chiedo Roma mia
il Tevere per Pantheon
è normale
visto che sono pesce
cara Roma mia grazie


NB - Epitaffio di Pietro Bembo per suo amico Raffaello, al Pantheon :
“Qui giace Raffaello, dal quale, lui vivente, la Natura temette di essere vinta, e lui morendo, di morire anch’ essa. »

Settemmbre 2007
Diritti riservati
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Ah, que ne m'appelé-je Rome pour susciter tant d'amour ? Ou mieux encore Roma pour pouvoir exercer une seduzione "al Dante" encore plus fascinante dans belle langue italienne, ronde et chantante ! Ces élans du cœur pour cette ville (natale ?) passent à merveille dans votre style emporté et élégiaque. Je n'ai jamais visité Rome (de l'Italie, je ne connais que la Sicile), mais je m'y suis retrouvé grâce à ce cinéma transalpin que j'aime comme vous, vous aimez Rome (Roma, Les amants de la Villa Borghese, La Dolce Vita, Risi, Monicelli, Comencini, Moretti, e tutti quanti), à la musique (Respighi) et à la littérature (Moravia, Stendhal, Burgess...). Il y a une magie qui se dégage de cette ville même à distance. Alors j'imagine que si on y a ses racines...
·
Image de Francesca Fa
Francesca Fa · il y a
Mes racines non, qui sont à Paris. Mais j'ai vécu 5 ans 1/2 à Rome en deux séjours, et j'ai écrit ce texte à l'arrivée du second...
J'adore aussi le cinéma italien des belles années... Merci Guy de votre passage

·