Bohème éclatée.

il y a
1 min
8
lectures
0

De nouvelles œuvres ici et un petit ménage de printemps pour tenter de proposer le meilleur ! Il y a même des textes à poursuivre ! Bonne journée ! Charline.  [+]

Je me nourris de mots pour panser les maux,
Je contemple les étoiles quand sur ma vie,
Tombe de trop Noirs voiles.
Il fait sombre dans mon coeur et pourtant,
Je m'attèle à mettre des couleurs.

Un piano, un rire, mon harmonica,
Une alto, ma guitare, à quelques pas.
Des tableaux, des pastels et des toiles,
La peinture est dans mes veines,
La retranscription sans peines,
De toutes ces douleurs qui font mal.

Je contemple la Nature pour tuer la Mort.
La vie ici, ce sont les coccinelles, les papillons,
Les soucis qui poussent en rébellions,
Et quelques herbes aromatiques,
Au milieu des Tomates que sans cesse
Et peut-être trop souvent, je repique.

Un coup de vent et mes cheveux s'envole,
Je ris au éclat pour oublier mes malheurs,
Un rayon de Soleil et mon sourire émerveille,
Car je n'ai besoin que de la Vie,
Pour alimenter mes rêves, le soir tard,
Dans mon sommeil.

J'ai pas eu ma vie,
J'ai pas eu mes chances,
Utopiste que je suis,
Je mène encore la Danse !
Je rêve, je rêvai, je rêverai,
L'idéaliste n'a pas perdu son pinceau.
La rêveuse n'a pas égarée ses mots.
L'apprenti chanteuse ne perd pas son Talent.

La bohème bien qu'éclatée, ira toujours de l'Avant.

Alors...

Un piano, un rire, mon harmonica,
Une alto, ma guitare, à quelques pas.
Des tableaux, des pastels et des toiles,
La peinture est dans mes veines,
La retranscription sans peines,
De toutes ces douleurs qui font mal...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !