10 lectures

0

Par le Saint houblon transformé découle ton merveilleux liquide,
Qui à mes fines pupilles à des bulles qui frétillent, éclatent, exquises!
Et dans mon estomac, du soir au matin, il n'est jamais de vide,
À déguster à-même le fût ou à la chopine, sachez que la boulasse ne m'est jamais acquise.

On dit que beaucoup de batailles ont été menées et gagnées par des soldats abreuvés de bière,
Des abbayes est sorti cet élixir divin, il est la preuve que le Très-Haut nous veut du bien!
Qu'il soit aujourd'hui ou l'avenir, bière je t'aime, et je boirais toujours plus demain qu'hier,
Ma taverne est toujours vide, vois-tu, je sers le divin, je bois donc je me maintiens!

À la lueur du petit jour, sous le soleil, le vent, la pluie, en bonne compagnie ou seule, bière, tu m’enivres!
Tu glisses le long de mes lèvres à mes joues, à ma poitrine, tu me colles, parfois se pourrait-il que je sois sous ton joug?
Souvent je sautille, je roule, je ris aux éclats, chaque moment en ta compagnie est un moment ou s'accentue ma joie de vivre!
Est-ce grâce à toi, que souvent je vois à ma fenêtre les yeux injectés de sang de cet effrayant hiboux?

Tu résous les mystères et à tes côtés ma vie entière je vais passer, à mes amis et le Royaume entier je vais te présenter!
Dans l'ivresse de mes nuits et de ta couleur dorée je me plaît, laisse-moi te prouver ma dévotion et mon amour, tout de suite je vais te déguster!

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,