1
min

bienvenue chez les psys ce sont des rigolos!

Image de Caro Ellecisele

Caro Ellecisele

19 lectures

1

Ca sonne à ta porte,tu vas ouvrir

Une copine est là, le visage plein de guigne
Pas question que tu te débines
C’est sûr t’as la dalle et tes mômes sont à table
Tu la fais rentrer et l’installe confortable
Lui sert un verre de jus
Et nourrit la marmaille
Puis tu l’écoutes à l’écart
Sortir son désarroi
Exprimer sa tristesse , sa fatigue , son effroi
Tu lui dis, il faut t’sortir de là
T’y arrives pas toute seule tu ne te reconnais pas

Tu lui proposes de composer le numéro
De ceux qui sont censés te sortir la tête de l’eau
Tu sais que dans le canton
Il n’y en a pas foison
Mais tu t’dis qu’si ya urgence
Il dois rester une chance

Tu prend le téléphone tombes sur un disque
Qui t’annonce les chiffres à composer en cas de risque
Tu essayes, on t’répond « est elle connue de nos services » ?
Tu réponds non c’est son premier précipice
Alors ya deux mois d’attente minimum
Tu insistes pour ton amie on devrait faire le maximum
Rien à faire t’es pas tombée sur la bonne personne
Le psy d’urgence vient qu’à 5h
Mais si ya trop de malheur
À l’hôpital général il y aura bien quelqu'un
Qu’on fera venir vous verrez bien !

12 minutes de parlementations
pour pas une once de compassion !

tu regardes ton amie assise sur l’canapé
la tête entre les mains, elle ne fait que pleurer
t’as aucune solution à lui proposer
à part de prendre l’autre numéro et d’retéléphoner

une voix désagréable fait semblant d’écouter
et te dit d’essayer l’autre numéro
celui que tu viens de composer
Bienvenue chez les psys ce sont des rigolos !
Enfin façon de parler l’humour est de teinte noire
Et au lieu de dégueuler tu t’dis qu’tu vas slamer.


Débordée la nana te dit « que ça n’arrête pas »
Des entrées à la pêle, tout lmonde craque ne même temps
Veuillez sombrer un autre jour ici des filets yen a pas !
Tu n’oses pas regarder le visage de ton amie, pas l’cran !

Tu cherches une solution à ce paradoxe démoniaque
Puises au-delà de la colère la force d’avoir la niaque
D’être efficace malgré l’hostilité des sarcasmes
Et dire que tu es psy ! tu n’parles pas leur langue
De leur indifférence tu n’partages pas le manque !

t’étais prête à regrets à suivre la procédure
d’amener ton amie dans leur usine à saumure
quand une dernière idée te traverse la cervelle
t’appelle ton médecin de famille
un profond humaniste qui est une bonne béquille
il accepte de la voir le soir, quelle nacelle !

vous marchez dans la nature qui soulage la rage
la pression est tombée, la dépression sera soignée !

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,