Belle-mère amère

il y a
1 min
42
lectures
1

J'écris pour exorciser la noirceur de mon âme... Je suis torturée et mal comprise mais ma poésie c'est toute ma vie.... J'assume ce que je ressens... Je suis à la hauteur du monde dans lequel je  [+]

Depuis mon émancipation prématurée,
Le dictat des mères nourricières est terminé.
Car vos privations de mères angoissées
N’ont fait qu’aiguiser nos appétits dans l’excès.

La superficialité de nos belles rondeurs
Alourdit vos esprits et agace vos peurs.
Si je vous disais que la beauté est ailleurs
N’iriez-vous pas faire peau neuve sur vos cœurs.

L’étroitesse de l’esprit s’identifie, sans leurs,
A celle de votre tour de hanche, j’en pleurs...
De rire, bien évidemment, car tout à coup
Vos discours manquent de piments, n’ont aucun goût.

La pleutre méthode venimeuse permet
De déposer son sac et son lourd contenu...
Mais ce qui compte c’est sur quel individu.
Car les paroles touchent... et naissent les regrets.

Sachez pourtant qu’on ne peut détester une mère
Et aimer ses enfants, car ce que vous voyez
Dans leurs yeux, c’est bien le bonheur comme repère
Et Grâce à leurs parents l’amour sera conjugué.

Le tribunal de la vie ne tolère pas
Votre ignorance et votre incompréhension.
Votre méchanceté est bannie ici-bas
Et notre vie demeure libre de toutes décisions.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !