La porte la mieux fermée, est celle que l'on peut laisser ouverte  [+]

Sur un lagon de miel, entre deux monts, le soleil est une ruche.
Chaque rayon de l'astre du ciel, s'écoule lentement dans la mer
Effleurer du doigt le divin nectar et la porter à sa bouche ;
c'est comme s'allonger dans une barque au milieu de cette mer ambré.
Poussé par les vents bourdonnants des abysses,
une main caresse la surface de l'eau
puis avance lentement une aurore rouge sous les paupières,
dévoilant des cerceaux bleu, nacre, et pourpré.
Tout cela, est comme s'endormir auprès de la matrice des rêves,
comme sur le ventre chaud de son adorée
porté vers le large, par les grains noueux de sa peau,
puis, voguer, voguer-
Ne sachant que derrière il n'y a que l'horizon,
ne sachant que devant ne s'ouvre qu'à l'infinie ;
au grée du glacis d'une mer qui ne fait qu'avancer,
sur le remoud d'une saveur plus suave que l'amour.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !