1
min

BE(N)Z

Image de Ataraxie31

Ataraxie31

34 lectures

1

Nous laissions ronfler suavement le moteur
Même à l'arrêt, enlacés dans ton allemande
Pourtant nos deux corps suintaient déjà de moiteur
Lorsqu'un baiser unissait nos lèvres gourmandes.

Je te regardais devenir fou du volant
Qui, sous ses dentelles, dissimulait mes cuisses.
Tu soulevais le tissu d'un geste arrogant
Et aussitôt ta main caressait mon calice.

Quand de buée les vitres étaient recouvertes
Seuls quelques soupirs s'échappaient de ta bagnole
J'étais, aux douceurs de ta langue agile, offerte
Et mon désir mouillait le cuir d'une auréole.

Ma bouche humide t'accueillait en son berceau
Et avant que mon visage tu ne macules
Je sentais poindre tes violents soubresauts
Agenouillée à l'arrière du véhicule.

L'union du lotus scellait notre ivre amour
Comme un point d'orgue à ces merveilleux soirs d'hiver
Où ta sève m'ornait du plus divin atour
Quand je ne respirais plus que ton Vetiver.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,