Bataille d'un récit

il y a
1 min
6
lectures
0
Image de Automne 2016
La plume ne sait où aller. Elle se dresse au-dessus d’un champ neigeux, vierge. Elle est prête à affronter le vide, ce gouffre silencieux. Ses ailes d’acier suintent de fierté. Ses lignes menaçantes promettent l’ombre d’une histoire, sa mine orgueilleuse s’apprête à accomplir son devoir. Ses entrailles renferment l’espoir de mille succès. L’excitation l’envahit, car dans cette bataille des territoires inexplorés s’offrent à elle. La conquérante est merveilleuse et mortelle. Un désir inassouvi la guide, la pousse à vouloir assassiner ce blanc terne pour que coule un sang d’encre.

Pourtant, le plus grand des périls guette cette guerrière solitaire. La flamme du conte inconnu brille par son absence. Un tremblement la surprend. Le doute la gagne : sa chair de métal se trouve exposée. La plume ne peut se cacher derrière les tranchées d’un récit, c’est une plaine immaculée qui s’étend face à elle. Un calme assourdissant résonne dans cet univers uniformément pâle. La plume aimerait tourner la page mais n’en a pas la force. L’angoisse l’étreint. Fuirait-elle face au danger de la médiocrité ? C’est un combat qu’elle ne saurait éviter. Tant que durera cette crainte, perdurera ce même désert hivernal...

Elle qui souhaitait gagner de nouveaux combats prend soudain conscience de la difficulté de la tâche. Voyage en enfer où combattent Anges et Démons, elle ne peut en réchapper. Une vie de Guerre et paix sans pouvoir s’adonner à l’Abandon ! Innombrables Mémoires... Ardeur des Résistances... Ces mots insaisissables sont autant de drapeaux en berne. Les pages restent silencieuses. Froides.

Par mégarde, une larme de nuit s’échappe. L’angoisse se mue en une bile âcre. Impropre. Un sacre venant déflorer la pureté blanche de la page, une atteinte immonde à la virginité immaculée dont elle avait pour dessein de plus grandes raisons. La plume s’apprête à fendre de rage ses tourments de l’horizon lorsque soudain l’excitation la gagne. Sa pointe file. La corde de l’imagination vient de décocher un trait tant espéré. Un mot tombe venant abreuver ce sol asséché. Hésitation. Une certitude s’impose à la plume : une fois déclenché, l’affrontement ne peut déboucher que sur un flot intarissable de verve. Qui sait par quels chemins l’emmènera sa passion.

Une chose est certaine, la bataille d'un récit vient de débuter.

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !