141 lectures

82

Qualifié

La longue barque approche des rochers sombres comme des dents cariées,
Ils parsèment la plage de sable grossier.
Là-haut, sur la crête, les boursouflures grises des nuages s’amoncellent autour des dents du volcan,
Les coulées noires des traces descendent jusqu’aux forêts pluviales,
Des herbes grasses et larges renvoient des espaces solaires entre les branches noires.
Tout est figé, ruisselant d’une humeur transparente qui se coule de pentes en rus jusqu’aux premiers cris d’esclaves.
Ils sont là, abattus, en attendant la prochaine tâche.
Pas de fer mais des liens d’herbe qui pourrissent là.
Leurs chemises blanches sont guenilles et chiffons et leurs os les percent comme des dagues d’ivoire,
Une cohorte de soldats descend vers la ville,
Ils sifflent une fille qui s’enfuit en pleurant,
Un oiseau blanc s’envole,
Un enfant est mort.
Le pas cadencé des soldats remue les murailles de la ville qui dort.
Des puants boucaniers s’entassent, éméchés,
À la porte d’une taverne qui a les a rotés là.
Une épée tourbillonne et se plante dans le bois d’une potence vidée.
Un petit marquis marche dans les ombres d’une rue serpentine.
La chaleur écrase tout : les gouttes de sueur sur la peau farinée d’une putain du quartier,
Un cri d’enfant comme un regret vivant,
Un chat qui s’enfuit en miaulant.
On arrive à la mer par les ruelles sales, au-delà des Portes de Bronze.
Elle est longue et bleue,
Le vol lent des pélicans la ralentit encore.
Des hirondelles du Brésil descendent des courants frais et se posent dans les matures des vaisseaux languissants,
Un subrécargue compte de lourds ballots de tabac odorant,
Des portefaix arrivent pour charger une navette qui emporte aiguade vers un navire flibustier,
Une dame me regarde sur le bord du quai,
Elle a des yeux bruns flamboyants,
Des traits comme un oiseau.
Elle est fine comme une lame.
Ses dents. Son sourire étincelle.
Ses cheveux dorés sont tirés en arrière,
Sa peau a la couleur des ors anciens.
Elle a une robe rose avec ces manches bouffantes,
Des dentelles blanches au niveau des coudes et entourant ses petits seins.
Une ombrelle qui joue dans son ombre.
Elle me tend la main.
Le soleil grandit comme un amour défunt.
Une chaleur. Une lumière. Une sonnerie. Un paysage qui tremble.
Des lignes de voitures.
La Ville a disparu.

PRIX

Image de Automne 2018
82

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Lyriciste Nwar · il y a
Bonjour Monsieur
Je vote pour ce texte

Prière de lire mon texte pour la finale du Prix Rfi des jeunes écritures
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/plus-quune-vie?all-comments=1&update_notif=1546656533#fos_comment_3201198

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je pense à un film... le port de l'angoisse... on retrouve un peu cette ambiance dans l'Océan Indien entre Madagascar et Port Louis ... Il Maurice en passant par la Réunion du côté de la pointe des galets... belle écriture !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un texte qui me rappelle les Caraïbes où j'ai séjourné, où j'ai vécu… un peu… pas assez longtemps. Dépaysement assuré par un thème et une prose maîtrisés.
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
On imagine l'arrivée ou le départ d'une goélette dans ce port lointain. Très imagé! je vote+5 et je m'abonne et vous invite si vous voulez jeter un coup d’œil sur ma dernière en comp' dans le court ( et qui voyage aussi) https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/apparences-6
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très beau! mes 5 voix volontiers!

Je vous invite également à soutenir ma peinture: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

·
Image de Lllia
Lllia · il y a
Quel poème ! Félicitations ! Toutes mes voix !
Je participe aussi à un concours de dessin en finale si tu veux jeter un coup d'oeil: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/victoire-weasley

·
Image de Potter
Potter · il y a
Bravo, mes voix pour ce tres jolie poeme. félicitations !!
N'hésite pas à venir m'encourager pour mon dessin finaliste !!!!!! ( Poudlard )

·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
"Un enfant est mort"...Pour moi, ce vers est l'apogée de ce poème... Le reste est très beau et très expressif, on voyage avec votre écrit; bravo !
·
Image de Maour
Maour · il y a
Superbe ! J’ai tout vu, en imagination :) Vous avez vraiment su capter une atmosphère, la rendre en tout cas. Je me permets de vous proposer la lecture de mes Schnouilleurs, il est aussi question d’une barque au début :)
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
De l'ombre à la lumière, à travers un paysage fouillé peint par vos mots, jusqu'à l'exquise vision de la dame à la peau des ors anciens...
Comme c'est joli !

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème