Bancal

il y a
1 min
65
lectures
16
Mon alpha s’est barré, décidé d’en finir
Un elfe féerique a dicté mon étoile
Illusions d’avoir des ailes d’avenir
Dans mon coeur en jachère, un jardin se dévoile...

j’aime le jeu des mots, casse-tête chinois
Même si je m’emmêle aux mailles de leur mèche
Ni le noeud du pendu ne me prendra sournois
Feuillets d’or décousus fléchiront sur la flèche...

j’ai des garde-fous sourds au large des hautbois
Ivre d’illusions, surgit ce marécage
Sous mes pieds s’élargit l’ombrage d’un sous-bois
Sur le sol, gît la gêne et mon valoir en nage...

J’achète ton silence en calligraphe blanc
La lisière trop lisse aux abords de mes pages
L’innocence proscrite en filigrane sang
Nitescence des lieux, hauts dits de commérages...

Paperasse détruite au matin d’un non-lieu
Que de questions, quoi ? je n’ai pas su lesquelles
Celles qu’on me posait n’étaient qu’un triste pieu
Planté comme un couteau vissé sur mes querelles...

Roule, ma bosse, roule, entaille mon rouleau
Sincèrement, je doute, et c’est mon sacerdoce
Tentations de feindre ou d’oublier mon sceau
Au fer rouge marqué même le soir de noce...

Hurler dans mon mouchoir une voix de clochard
Une débâcle en mer vomit mes vieilles tripes
Trucidés de wagons en cageots de cafard
Mon nez saigne ce soir sur le rebord des vitres....

Le 10/07/2019

Bonjour,
J'ai écrit ce poème suite à un témoignage qui m'a bouleversé... Il racontait la difficulté à se construire lorsqu'on avait été détruit dans l'enfance.
Je ne parle pas de moi, même si je sais à quel point c'est difficile de s'en sortir...
Alors, j'ai utilisé pas mal de métaphores, c'est vrai mais comment y parvenir autrement, comment expliquer simplement un sujet aussi vaste que complexe ?
Je n'ai qu'un seul outil, celui de l'écriture et j'essaie, de jour en jour, de me parfaire ( il y a encore du travail, je le conçois...) mais ceci reflète aussi à quel point je peux aussi être tourmentée parfois...
Cependant, j'estime avoir une chance inouïe de pouvoir justement m'extérioriser par ce moyen formidable alors que d'autres, trop abîmés par la vie, n'y parviennent pas, ou pas encore.
Ce que je voulais surtout exprimer, c'était cette souffrance. Le fait qu'on reste quelque part " bancal" sur le chemin qu'on poursuit...
J'espère que ce mot va vous aider à y voir plus clair sinon, ne vous inquiétez pas, j'en écrirai d'autres qui seront, je l'espère, plus accessibles.
Gros bisous,
Anges :)
16

Un petit mot pour l'auteur ? 29 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Fort de vos explications, on ne peut qu'apprécier votre texte qui lui, n'est pas bancal ! Bravo pour votre plume ^^
Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci pour ce soutien, ça fait plaisir ! Anges :)
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Bancal, cabossé, abîmé... texte fort.
Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Tout à fait ! Merci d'avoir apprécié, bonne soirée, Anges :)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un texte fort et qui prend, en effet, tout son sens grâce au paragraphe explicatif...
Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci Joëlle pour tes encouragements qui me touchent, bisous :)
Image de André Page
André Page · il y a
Chacun de nous est bancal de quelque chose, c'est sûr, à des degrés plus ou moins grands... merci pour ces beaux vers originaux, Anges :)
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Douloureux témoignage que l'explication de bas de page amplifie.
Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Je l'ai fait dans le but d'améliorer la compréhension du poème...Merci pour ton com qui me touche , Anges :)
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Excellents alexandrins, ta plume est prometteuse, bravo !
Julien.
Je te propose une nouvelle (policier/ thriller) en lice du GP été :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sofia-4
à bientôt peut-être.

Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci pour ton com si gentil ! Je vais te découvrir, à bientôt :)
Image de Alain.Mas
Alain.Mas · il y a
Très beau poème sur la difficulté d'être avec de belles métaphores. Métaphores que je ne sais pas exprimer dans un poème. Je suis venu très tard vers à la littérature. Bravo pour votre poème. On s'exprime comme on peu et c'est un cri du coeur.
Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci Alain pour ton com encourageant ! bonne journée... Moi aussi, je m'y suis mise tard même si j'ai écrit mes premiers mots jeune, j'ai laissé des dizaines d'années avant de m'y remettre :)
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un poème très réussi avec de belles métaphores un peu mystérieuses qui dépeignent la douleur de manière parfois violente. C'est très beau.
Mon 31 est en finale du Prix Ô. Je vous invite à sa lecture. Merci.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lavenement-de-la-lune

Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci mon amie pour ton com, je vais allé te lire bisous ^^
Image de JAC B
JAC B · il y a
J’ai noté une très belle troisième strophe et
« Celles qu’on me posait n’étaient qu’un triste pieu
Planté comme un couteau vissé sur mes querelles... »
J’ai lu vos explications et ne peux que vous encouragez à écrire. Votre écriture a de la force et le message filtre dans les images qui le portent. Elles sont belles, sortent du lot. A bientôt.

Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci pour tes encouragements, une très belle journée :)
Image de Philippe Larue
Philippe Larue · il y a
Une belle écriture
Image de Anges Addison
Anges Addison · il y a
Merci beaucoup Philippe, amicalement :)

Vous aimerez aussi !