Ballade dans les bois

il y a
1 min
4
lectures
1
Un sentier où les peines et le temps disparaissent,
Le reste aussi n’est plus. Sous le regard d’une branche
Qu’anime le cours d’eau, ses mouvements étanches
Réveillent notre désir et suscitent notre hardiesse.

Est-ce par toi ou par moi que les sentiments naissent ?
Seul témoin, le soleil, qui m’imite et se penche
Lui regrette de ne voir que la courbe de tes hanches
Et devant cette branche, pardonne ma maladresse.

Tout s’était arrêté quand j’ai rouvert les yeux.
Notre désir en cendres, le courant repris mieux
Redonnant à cette branche son antique mouvement

Le cours d’eau passe ou reste, le feu ranimé prime.
Mais qu’il passe ou qu’il reste, moi je demeure absent
Car dans l’eau silencieuse, seuls nos soupirs riment.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,