Ballade cévenole

il y a
1 min
3
lectures
0
Il n'est point d'endroit plus plaisant,
De lieu plus calme et apaisant,
Plus propice à l'enchantement,
Que ce paysage charmant.

Partout où le regard se pose,
Ce sont des torrents, des ruisseaux,
Serpentant entre les hameaux
De veilles fermes aux tuiles roses.

Parfois, s'entend, dans le lointain,
Le joyeux cri strident et doux
Du train vapeur qui va et vient,
Circulant entre les bambous.

Plus loin, dans la Vallée Française,
Une ravissante maison,
Perchée en haut de la falaise
Domine le sinueux Gardon.

La majestueuse forêt
Et ses campagnes alentours,
Cachent renards et sangliers,
Qui sortent à la tombée du jour.

Laisser ce décor bucolique
Est toujours pour moi un tourment,
Mais je sais que je ne le quitte
Que pour y revenir souvent.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !