1
min

Balbutiements d'un souvenir éteint

24 lectures

6

Bercé par un silence aux lèvres de métal
Le désert de la nuit se lève comme un astre
Immobile et fuyant la cime d’un pinastre
Qui tranche sous son ombre un bassin de cristal.

Des gerbes de fourrure aux broches d’un étal
Touchent les poches d’or d’un flamboyant désastre
Qui menace le jour caché par un pilastre
Le long d’une muraille aux parois de santal.

La mer porte le deuil d’une larme de sable
Rougissant le soleil à sa main inlassable
Dont la grève s’abreuve à chaque pas de l’eau.

Quelques graines de lune irisent la tonnelle
D’un jardin où s’endort l’âme d’un camelot
Prise au piége d’un temps recouvert de flanelle.

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016

Thèmes

Image de Poèmes
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Toujours aussi beau !
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup et auquel je réponds de façon générique parce que j'e n'ai pas eu le temps d'écrire à chacun de vous combien je suis sensible à l'accueil que vous réservez à chacun des textes que je publie ici. Je pense avoir dans les jours qui viennent plus de liberté pour répondre à vos magnifiques remarques.
Merci encore de tout coeur et toutes mes excuses pour le retard considérable que j'ai accumulé.
Cordialement vôtre;
FE

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Pas de problème, FE ! Il est bien dommage qu'un si beau poème soit aussi mal récompensé.
·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
joli !
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup et auquel je réponds de façon générique parce que j'e n'ai pas eu le temps d'écrire à chacun de vous combien je suis sensible à l'accueil que vous réservez à chacun des textes que je publie ici. Je pense avoir dans les jours qui viennent plus de liberté pour répondre à vos magnifiques remarques.
Merci encore de tout coeur et toutes mes excuses pour le retard considérable que j'ai accumulé.
Cordialement vôtre;
FE

·