Balade printanière

il y a
1 min
82
lectures
78
Qualifié
Avec mon sac sur le dos,
un matin je partis tôt
livrer aux montagnes aimées,
mes doutes et peines cachés.

Longeant la rivière,
frémissante du plaisir
de ses glaces libérées,
je récitais ma prière.
Le printemps renaissait.

Vers la sortie de la forêt,
mes pas me dirigeaient.
Plus raide devint le sentier
plus lente ma course était.

Marchant parmi les conifères,
je m’éloignais doucement de la rivière,
pour déboucher sur un val endormi
dans lequel, un lac s’y était blotti.

Le sifflement d’une marmotte
parvint à mes oreilles;
ma vue se posa sur une motte ;
L’animal s’y dressait
en position de veille.
L’intruse, que j’étais, dérangeait.

Je me figeais dans la contemplation
du spectacle , emplie d’émotions,
d’une nature sauvage et fragile
mais reine en son domicile.

78

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,