Azur

il y a
1 min
16
lectures
1
Ce matin , il découvre le jardin, les yeux étonnés par tant de nouveautés,
les coussins chatouillés par l'herbe du pré, les moustaches effleurées par les insectes dérangés, multiples odeurs captées par son nez écrasé.

Les sauterelles bondissent! les abeilles vrombissent, sa joie est sans égal,
il n'en peut plus de sauter, de bondir, d'angoisser.
Deux heures sont passées, il rentre épuisé.

A la renverse bien calé, le long de la cheminée sur le dos allongé,les pattes abandonnées .
L'émotion fut si forte que plus rien lui importe, dans ses rêves cette nuit SUR!
il n’y aura pas d'ennui.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,