Avis de tempête

il y a
1 min
118
lectures
28
Qualifié
La tempête sommeille.
Il ne faut pas grand-chose :
Un battement d'ailes d'abeille,
La mort subite d'une rose,

Une larme vermeille,
Un cri que l'on dépose,
Un mot d'amour dans la corbeille,
Une seconde entre deux pauses,

Pour que la bête se réveille !
Tremblez Amis, hurlez Corneilles !
Voyez ce ciel qui se déchire !

Sentez la Terre qui grelotte !
Écoutez la Mer qui sanglote !
Ce sont nos rêves qui expirent...
28

Un petit mot pour l'auteur ? 23 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
La métaphore est suspendue aux mots comme l'épée de Damoclès au dessus de l' à venir.
Image de Angie RODRIDE
Angie RODRIDE · il y a
Oui : "Voyez ce ciel qui se déchire" . Merci pour ce poème!
Angie

Image de Daisy Reuse
Daisy Reuse · il y a
Toute la fragilité de la vie...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Quand nos rêves expirent que reste-t-il ? un beau poème qui nous souffle à l'oreille cet avis de tempête.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une superbe poésie qui évoque bien le sentiment tragique de l'existence humaine !
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Un frémissement et tout bascule... " Ce sont nos rêves qui expirent..." De la vraie poésie... C'est très beau ! Merci!
Image de Pascal Dut
Pascal Dut · il y a
Merci à vous, Camille, pour ce beau compliment.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
c'est très beau et j'adore vraiment les deux premières strophes !
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Une bien belle poésie
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
De biens beaux mots, une bien belle musique, pour un fond si troublé par ces temps de folie où il faudra bien tôt se résigner à payer l'addition... et elle sera si lourde que nul battement de papillon ne saurait l'alléger.
Image de Bella de Vnirfou
Image de Pascal Dut
Image de Marie Van Marle
Marie Van Marle · il y a
Bonheur ou malheur, c'est vrai : il ne faut pas grand chose. Vous le dites avec une douceur qui ouvre sur la douleur de l'après, quand tout a déjà basculé.
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
La fragilité... J'ai l'impression que c'est le mot de la période. Nous n'avons pas cru à cette fragilité. Mais elle est là, s'impose, s'imposera. Joliment dit !
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Et Marot, Malherbe, Boileau, Banville, se retournèrent dans leurs tombes 😁 Il me tarde de découvrir le traité de prosodie/versification de Pascal Dut... aux Editions Duculot, je suppose 😀🎶
Image de Pascal Dut
Pascal Dut · il y a
Duculot!!! Auriez vous des ancêtres gembloutois, Olivier :)
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Tout est disposé en si fragile équilibre (je me permets de te proposer *Ce soir* (qui n'est pas en concours) écrit récemment...)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Il suffit en effet de pas grand chose pour déclencher des événements qui peuvent parfois être terribles...
Image de Sihläryn A
Sihläryn A · il y a
Très joli, en particulier ce passage :

"Une larme vermeille,
Un cri que l'on dépose,
Un mot d'amour dans la corbeille,
Une seconde entre deux pauses,"

Que j'aime beaucoup ;)

Image de Viktor O
Viktor O · il y a
Un poème qui rappelle la fragilité de la vie
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Les raisins de la colère .
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Des mots beaux et poétiques pour dire la fragilité de la vie...
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
J'aime ce texte, Pascal, en effet il ne faut pas grand chose pour que tout s'écroule autour de nous !

Vous aimerez aussi !