930 lectures

546 voix

En compétition

J’irai traîner ma face au vent froid de décembre
Laissant derrière moi, l’âtre geindre ses cendres,
Peut-être qu'en chemin, je reverrai la chambre
Où parfois l'on montait, avant de redescendre.

Qu’est-ce qu'on y faisait ? Parfois j'ai des absences.
Repasser nos leçons ? Citer les rois de France ?
Benêts, souriait-on en se tenant la manche
Ou bien plus audacieux, t'ai-je effleuré les hanches ?

Ma mémoire est brouillée, le passé se balance
Dans un brouillard épais entouré de silence.
Dans l'album souvenirs s'estompent les photos,
Sur le bout de ma langue expirent tous mes mots.

Ai-je marché beaucoup ? J'ai perdu un chausson.
Il pleut depuis longtemps ? Je réprime un frisson.
J'ai paumé mon adresse et mon nom s'effiloche,
J'ai un mouchoir noué qui pleure dans la poche.

Mon cerveau fait reset : il n’a plus rien d'étanche.
Déraille mon esprit, s’évadent mes pensées.
À qui est ce visage ? Aujourd'hui c'est dimanche ?
Vous me prenez le bras, madame, on se connaît ?

PRIX

Image de Hiver 2020

En compétition

546 VOIX

CLASSEMENT Poèmes

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
Cinq voix supplémentaires - les voilà - pour le mouchoir noué qui pleure dans la poche. Mais aussi pour le poignant : "Vous me prenez le bras, madame, on se connaît ?"...
J'aurai, à coup sûr, grand plaisir à retrouver votre poème en finale, Isabelle.

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Mireille :o)
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Très beau texte
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci De margotin :o)
·
Image de Piver
Piver · il y a
J'avais oublié de voter, mais avais laissé ouvertes vos "portes de l'oubli". Bravo!!!
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Hé bien, merci d'avoir pris la peine de repasser par ici :o)
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Le reset rappelle la touche * de Benoite Groult. Évocation sensible qui renouvelle le traitement rabaché de cette maladie. Bravo Isabelle! Pas de lien mais un conte nouveau sur ma page !
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Christian
Oui oui, je l'ai lu :o)

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Des images bien choisies pour évoquer cette analyse émouvante de l'oubli, Isabelle ! Mes voix ! Une invitation à venir découvrir les aventures de mon prince oublié dans “Conquêtes” ! Merci d’avance et joyeuses fêtes de fin d’année !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/conquetes-1

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Keith
Je suis déjà passée :o)

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand merci, Isabelle ! Bonne soirée !
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Bon week-end Keith
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
La forme régulière classique de ce poème lamento (avec comme en démentant la recette le surgissement de l'angliciste "reset") sur le terrible oubli qu'est Alzheimer lui donne élégance et gravité sans que le ton, mélancolique mais non pesant, ne perde la légèreté mousseuse du passé heureux, encore sous forme de traces dans ce cerveau qui passe la gomme.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Guy :o)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une évocation sensible de l’oubli, bravo Isabelle !
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Fred :o)
·
Image de Djany
Djany · il y a
une façon détournée de parler de la terrible maladie d'alzheimer ... Tous mes votes et merci pour votre passage sur ma page a très bientôt
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Djany :o)
·
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
J'adore, merci pour ce magnifique texte avec tout particulièrement deux vers que je trouve très beau : "Dans un brouillard épais entouré de silence." et " J'ai un mouchoir noué qui pleure dans la poche." Mes cinq points sans hésitation. Si le coeur vous en dit vous pouvez découvrir la micro nouvelle : " il manquait un voyageur "
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Éric
Je suis passée :o)

·
Image de Renise Charles
Renise Charles · il y a
La vie est dure, les mots sont tendres. Bravo !
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Merci Renise :o)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

C’était aux puces d’un petit village que je passais mon dimanche matin. Je jetai rapidement mon dévolu sur un carton contenant d’anciennes gravures. Glissé entre elles, je tombai soudain ...

Du même thème