Aux femmes qui n’aiment pas les hommes

il y a
1 min
18
lectures
0

Journaliste, poète, nouvelliste et essayiste, l'écriture accompagne ma vie depuis l'âge de vingt ans. Mais n'est-ce pas là un geste essentiel, constitutif de notre humanité? En tant qu'auteu  [+]

Elles ne pourront jamais nous enlever
Le langage des fleurs
Quand les mots en nous s’emmêlent et se dérobent
La marguerite effeuillée
Sur les pelouses du mois de mai
Les couronnes de pâquerettes et de coquelicots
Tressées autour de leurs mèches blondes en été

Elles ne pourront jamais réprimer en nous
Cet émoi immémorial
Devant un visage d’adolescente
Le mystère de leurs prunelles azurées
Le cristal de leurs voix de tête
Le tintement de leurs fous-rires
Le pas nerveux de leur démarche

Non elles ne pourront jamais, quoiqu’elles disent,
Bâillonner notre exigence de féminité
Et défaire les liens invisibles
Que l’Histoire a tissés autour des femmes
La source vive de nos différences
L’origine et le souvenir de la beauté
Au bord de l’ultime gouffre

Jamais elles ne pourront
Nous détourner de cette danse sacrée
Et effacer de nos mémoires
L’image aux mille reflets
De l’éternel féminin
Pour la remplacer
Par des graphiques et des chiffres
Affichant la progression de la parité
Dans les conseils d’administration
De l’égalité salariale
Et du consentement sexuel
Dernier palier vers une société transparente et sans passion.


Jacques Lucchesi
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,