1
min

Aux abords des primes

10 lectures

1

Prime abord j'y ai cru, ça avait l'air tout cuit
que je m'efforce dru, j'obtiendrais du QI
Seconde abord j'ai vu là où le bât nous nuit
il est déjà prévu pour chacun son circuit

Lessiveuse école, petits cerveaux fragiles
et quiconque a des yeuz fait ce constat facile
ni Bourdieu ni Deleuze, intuition peu agile
au sein de la couveuse, triés sur le fil

Celui double tranchant, qui déchante ou enchante
qui nous arrange en rangs, désirant voir errant
nouveaux nés et aînés comme des morts vivants
Depuis la morve au nez tannés par les années

En nous formant on nous formate
au chloroforme des réformes
tous informes en uniformes
on finira dans le formol
pétrifiés de payes trop faibles
nanti d'une paix trop friable
le respect n'est plus vraiment fiable
et l'espoir s'en fut putréfié

On nous ploie pour quelques emplois,
tous entravés pour le travail
salement lassé du boulot,
moulinette pour ciboulot
on est bientôt déboussolé,
et rissolé par les deux bouts
aliénés par la course à paies
bourses liées par le boulier


Injonctions de consommer,
adjonctions de la pression
qu'on subit ou qu'on se met,
passation d'absolution
possession d'obsolescence,
impulsions adolescentes
perceptions abasourdies,
exceptions persécutées.


Autant d'efforts pour si peu d'or
le seul qui dort le fait dehors
si c'est ça le travail alors...
J'essaierai de vivre d'abord !
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Bon poème ! Beau travail sur les mots et les sons !
·
Image de Romuald G. Benton
Romuald G. Benton · il y a
Merci Beaucoup !
·