AUTRES YEUX

il y a
1 min
1
lecture
0
J'ai des yeux qui ne pleurent pas et qui n'avaient pas les malheurs,
Ils sont grands, ils ont deux couleurs, ils appartiennent à d'autres vies.
Mes yeux entendent ce que les oreilles ne peuvent pas,
Mes yeux savent ce qu'ils recherchent, ce qu'ils veulent, ce qu'ils aiment et qui l'a.
Ils se communiquent avec le cœur quand ils pleurent,
Ils remercient l'âme pour tant d'histoires sages,
Ils restent silencieux pour chanter dans le vide.
Quelque jour, ils semblent étreindre d'autres yeux,
Très différents d'eux, peut-être plus petits, d'une couleur plus uniforme,
Qui sait s'ils sont plus calmes, peut-être en savent-ils plus sur le destin.
Mes yeux acceptent qu'ils ne sachent pas tout, peut-être qu'ils ne savent presque rien,
Ils espèrent secrètement se séparer des autres yeux.
Peut-être dans quelques jours,
Parce qu'ils ne veulent plus y penser, ils se prescrivent :
Avoir du temps, l'abstinence et de la solitude.
Mais la nostalgie est plus forte, les souvenirs sont urgents,
Sa faim est maintenant, et ses peurs veulent prendre toutes les larmes
Des autres yeux,
En espérant retrouver sa liberté, et ainsi échapper à l'enfer des ruptures
Et la dépendance émotionnelle.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !