Automne blême

il y a
1 min
322
lectures
24
Qualifié
Je suis pluie qui frissonne, pleure et se languit
Je verse ma complainte sur un sol flétri
Une vague vapeur s’échappe mais retombe
Je suis larmes de deuil pour l’été qui s’estompe

Je suis une nuit froide aux étoiles pâlies
Un ciel sombre et obscène pour les cœurs épris
Pour les âmes rêvant de la beauté du monde
Je suis la vie qui fuit et qui creuse sa tombe

Je suis le vent furieux, je m’ébroue et rugis
Une brusque colère arrachant leurs habits
Piètres haillons de vert aux branches qui succombent
Je suis un chien cruel dévorant la colombe

Je suis le temps passé basculant dans l’oubli
Ce moment douloureux où le plaisir s’enfuit
Vertigineuse pente vers les catacombes
Je suis un dernier cri juste avant l’hécatombe
24

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !