Aurore et crépuscule

il y a
1 min
185
lectures
25
En compétition

Auteur amateur de 26 ans qui trébuche, rate, tente, recommence... Qui fait de son mieux pour donner corps aux idées qui se bousculent dans sa tête. Espérant vous distraire un peu au passage.  [+]

Image de Printemps 2021
L’obscurité est parsemée de flammes,
Qui veillent les sabres dormants,
Sauf l’aurore qui erre de toute son âme,
Au milieu des rêves d’encens,
Une mangeuse d’étoiles en turban.

Sur les remparts, la fatigue fissure,
Jusqu’à la coupole sainte qui perd l’esprit,
Mais le crépuscule colmate et suture,
Refuse de sombrer face à la nuit,
Et de voir disparaître un héritage béni.

C’est pourquoi il guette l’amer horizon,
Espère des nefs de tous ses frères ennemis,
Tient la barre pour endiguer les désertions,
Un fantôme dont les chaînes sont des bris,
Inondant déjà la Corne d’or en reddition.

Dans le camp défiant, en sursis et braillarde,
L’aurore attend son heure qui rit et tarde.
Deux mois de canonnades à blanc,
Une muraille leurrant ses rêves d’enfants,
Un siège qui pourrait détrôner un sultan.

Un son corne, le théâtre s’anime,
Une lueur morne, contemple de sa cime.

Dans leurs rangs, les impatients destins,
Suffocants, encore incertains,
Le soleil se fige dans le lointain,
Brûle lentement les songes de chacun.

Ceux de l’aurore, conquérants,
Prince musulman des janissaires,
Ceux du crépuscule, vaillants,
Empereur d’un millénaire.

Dernier acte crématoire,
Épées, fusils et artillerie,
La troupe prépare ses accessoires
Et de la poudre en guise d’écrit,
Une page d’histoire.

__

Le 29 mai 1453 : Mehmet II dit le conquérant, sultan ottoman, affronte une dernière fois l’empereur Constantin XI Paléologue et s’empare de la ville de Constantinople, capitale de l’Empire romain d’Orient
25

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ama R
Ama R · il y a
Une belle épopée qui donne envie d'en savoir plus.
Image de Encarnita Martos
Encarnita Martos · il y a
Je ne sais pas s'il est possible d'accéder à la lecture des poèmes qu'il écrivit en turc et en persan.
Image de Encarnita Martos
Encarnita Martos · il y a
C'est d'ailleurs la prise de Constantinople qui lui valut le surnom de " Fatih". Un amoureux des arts, de la philosophie des sciences et de l'astronomie en particulier. Un esprit curieux de tout. Une excellente qualité à mon avis. Merci pour ce voyage dans le temps.
Image de lucien Breton
lucien Breton · il y a
Enflammant.
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
J'apprécie votre poésie si bien contée sur des faits historiques très lointains.
Si vous avez le temps de me lire, je vous propose : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-maison-du-bonheur-2

Image de De margotin
De margotin · il y a
Tres beau
Image de Marie MOS
Marie MOS · il y a
Belle poésie historique.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Une page d'histoire magistralement mise en mots et en images...
Image de Reotine
Reotine · il y a
Très beau! Très visuel!
Image de Roger ALCARAZ
Roger ALCARAZ · il y a
Je ressens dans votre texte un mélange, un tiraillement, une lutte est-ce les mots, les images poétiques, les vers libres en tout cas vous rendez-compte d'une bataille presque sans en parler. Merci

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Tais-toi

Thomas Giulliani

« Claude, est-ce que tu as pensé à descendre les poubelles ? Non parce que la dernière fois, tu avais oublié et j’ai été bien embêtée au moment de débarrasser. Les enfants arrivent ce... [+]