Auréoles d'une ombre

il y a
1 min
37
lectures
3

"Les mots sont les passants mystérieux de l'âme" (Victor Hugo).

Que puis-je bien écrire
Je n’ai plus d’encrier.
Les souvenirs se figent, auréoles d’une ombre
Le silence balance les petites absences
Si peu.
Et le givre a ourlé le contour d’un matin
La blancheur cristalline
Éblouit l’alentour.

Que pourrais-je tracer
A l’encre de sels mutins.
Les jours se déconcertent en gouttes de mémoire
Le clapotis du temps amenuise les trouvailles
Souvent.
Et l’aube a exhalé le pont de l’horizon.
L’ombre scintillante
Éteint le lendemain.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Philippe Kireeff
Philippe Kireeff · il y a
Plein de tristesse et tellement beau à la fois. Si tu n'as plus d'encrier ta plume est toujours fine et affûtée.
Bises.

Image de Chrysa Lyne
Chrysa Lyne · il y a
Merci de ce commentaire et de ta sensibilité Philippe.... j'avais oublié ces mots de maux. Parfois on frôle les ombres, puis un petit rayon de lumière passe, nous éblouit et tout s'éclaire. Bises

Vous aimerez aussi !