Audresselles

il y a
1 min
975
lectures
96
Finaliste
Jury
Recommandé
Image de Eté 2015
C’est un petit village près de Boulogne sur Mer
Où toutes les maisons font face à l’Angleterre
Elles traversent le temps défiant chaque tempête
Et se dressent fièrement là ou la terre s’arrête

De leurs fenêtres on voit l’un des célèbres Caps
Il paraît que c’est là où rêva Bonaparte
De traverser la Manche et de poser le pied
Sur les falaises blanches de ces maudits anglais

Ils retapent aujourd’hui ces maisons de pêcheurs
Qui au fil du temps ont perdu leurs couleurs
Délavées lentement par les brumes salines
Emportées par les vents et les brises marines

Les pierres de leurs vieux murs sont usées par le sable
Les pièces de métal sont rongées par le sel
Mais pour chaque habitant il serait impensable
Un jour de vivre ailleurs, de quitter Audresselles

Pourtant parfois là-bas ce n’est plus qu’un enfer
Lorsque le vent se lève et soulève la mer
On entend le fracas des lames qui se brisent
Sur les murs en béton et les falaises grises

Tout devient effrayant et les hommes impuissants
Espèrent qu’une fois encore la digue résistera
Spectateurs d’un combat ou ne coule pas le sang
Mais où la terre tremble quand la mer s’abat

Des chocs de titan qui font vibrer les murs
Et réveillent les morts dessous leurs sépultures
Les prières des vivants sont le dernier recours
Adressées à un Dieu qui parfois resta sourd

Les Anciens se souviennent qu’on racontait le soir
Que les flots emportèrent des rues de ce village
Et les pauvres pêcheurs pleuraient de désespoir
Et tombaient à genoux de colère et de rage

Regardaient-ils alors les couleurs de la mer
Pour trouver dans les bleus, espérer dans les verts
Dans les vagues émeraudes, et l’horizon saphir
La force de se lever et de ne pas partir

Est-ce le soleil couchant que l’on voit des falaises
Et qui le soir embrase les terres boulonnaises
Qui retenait ces hommes durant toute une vie
Et dont les descendants gardent la nostalgie.

En quittant Audresselles chacun des voyageurs
Emporte la réponse avec ses souvenirs,
Sur les derniers flobarts les fantômes des pêcheurs
Savent que très bientôt ceux-ci vont revenir.

Recommandé
96

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !