Image de Artvic

Artvic

6 lectures

1

Au travers l'ouverture je me suis fait voyeur
Pour capturer l'amour, un battement de son cœur
Pour surprendre un passage de son âme en émoi
Qui traverse la chambre quand mon œil se larmoie...

De sa beauté qui luit aux lueurs de la nuit
Quand la lune l'enrichit lorsqu'elle l'éclaircit
Derrière ce mur je n'ose respirer pour mieux voir
Et comprendre son étoile qui brille dans le noir

Car même l’œil qui se ferme son image récurrente
Continue dans l'iris, jusqu'aux pensées me hante
Je suis blessé d'amour, une faille au creux des bras
Que serais-je en ces jours si je ne t'avais pas...
1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème