Au rayon miel

il y a
1 min
401
lectures
172
Qualifié

Passager des brumes sous la Lune. Joueur tendre qui juxtaprose les mots. Voleur de feux, sérieux fou entre passions et spleen... https://frereheyjack.wordpress.com  [+]

Image de Printemps 2018
Je suis vendeur de lingerie,
Chez Lise Charmel à Saint Michel.
Ma clientèle est parisienne,
Amantes, escorts, épicuriennes.
Je voulais être un vrai fermier
Avec des poulets, du pâté, le curé, un grenier, une cheminée.
Mais je conseille des coquettes sur les guêpières, les jarretières et les strings en polyester.
Je voulais être agriculteur
Avec un tracteur, ma charrue, la terre battue, mon fumier, des graminées.
Mais je rassure les baronnes sur la taille des bonnets, des corsets, balconnets et coussinets.
Je voulais être paysan
Avec les vendanges, mes vidanges, mon boudin et du terrain.
Mais je discute de mousseline, de dentelles, d’étamine et de flanelle.
Je voulais être un éleveur
Avec les moutons, les cochons, les moucherons, la paille et puis la volaille.
Mais je fournis les polissonnes en tangas, en bas de soie, en ensembles en organza.
Je voulais être cultivateur
Dans mes alpages, mon village avec fontaine et mes p’tites graines.
Mais j’suis rompu aux paires de fesses, aux princesses, aux tours de reins et aux beaux seins.
Je voulais être un campagnard
De la nature contemplateur,
Mais j’assortis, fais l’inventaire, compte les deniers et ferme à l’heure.
Je suis marchand de sous-vêtements
Dans ma boutique passent des abeilles,
Et sans regret je me dis qu’elles
Me portent ici en toutes saisons : parfum des fleurs et goût de miel et le soleil.

172

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !