1
min
Image de Artvic

Artvic

36 lectures

10

Quand je suis arrivé elle était allongée
Dans la chambre les volets entre ouverts, la lumière
Pénétrait les persiennes et laissait échapper
Des rayons du soleil ou flottait l'atmosphère

Le drap au bas des reins elle venait de bouger
Et sans bruit j'approchais pour ne pas qu'elle s'éveille
Mais du coin de ses lèvres juste un sourire posé
Je compris à l'instant qu'elle voulu un réveil

Mais pas n'importe lequel! Un réveil de tendresse
Un instant de folie en son corps engourdit
Alors pour commencer un baiser en caresse
Sur le grain de sa peau tout étourdit me fit

Naître en moi une envie, je vous laisse deviner!
Mes doigts sous sa dentelle, sa culotte, j'ai ôté
Le ruban de sa taille fait de soie j'ai glissé
Sur le long de ses jambes à ses pieds... enlevé

Et là sous l'angle alors de la lumière jailli
D'une beauté toute nue ses deux lèvres rosées
Ou bien sur humecté de ma bouche cette envie
De venir sentir le parfum d'un bouquet printanier

Et j'ai posé ma joue sur le galbe de sa fesse
Pour profiter pleinement de cette douceur en liesse
Pour embrasser vraiment tout entier cette déesse
Enfin lui dévoilé dans l'état qu'elle me laisse...
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Petitefleur
Petitefleur · il y a
Erotisme sensuel ...très joli
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci Petitefleur.
Ahah . Ce poème !!
Je vais rougir !! :-)

·
Image de Flore
Flore · il y a
L'approche de la tendresse.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
" La lumière pénétrait les persiennes ".... quelle belle introduction érotique pour cette poésie si délicate et oui, merci de nous laisser deviner... la suggestion est libre de toute limite.... C'est très chouette. Bravo !
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci beaucoup Lafée pour l'analyse que vous me dressez...
C'est un plaisir que dis je! Une folle envie que de jouir à vous écrire mes mots si charnelle qui font grossir en moi un bien joli bouquet de proses.

·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
L'étourdissement est enivrant et durable. Il persiste. Il enfle. Il rougit alors que l'engourdissement cède vite et se cabre tout doucement pour ne rien brusquer de la douceur de l'instant et le parfum de vos proses en bouquet est un ravissement.
Merci de la beauté du monde, ici offerte.
Si vous en avez envie, je vous propose de lire le dernier texte d'un auteur que j'aime beaucoup, il s'agit de Réginald Ress " Chère chérie ", son registre n'est pas le votre mais son talent mérite un détour. Ne prêtez pas attention à mon commentaire, il fait 4 km de long et c'est son récit qui compte !
Merci encore de tout
sylvie

·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Un magnifique poème toute en tendresse.
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci beaucoup à vous pour être venu me lire
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Belle sensualité mise en lumière ...
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci Maryse pour votre lecture
Subtile lecture.

·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Avec plaisir... Bon dimanche ArtVic !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème