1147 lectures

1174

FINALISTE
Sélection Public

Ne cherche pas qui je suis.
Les cahiers aux coins racornis ont vieilli
L’encre a coulé sur les mots doux et les tabous
Le puits s’est refermé sur le temps englouti.
Là-bas, ils ont trouvé l’âge de ma nostalgie.
Ils ont égaré les malles en fer forgé
Où mes chevaliers racontaient leurs épopées
Batailles rangées de canons et de mortiers
Ils ont rompu les chaînes de mon réconfort.
Ne cherche pas qui je suis.

Je suis le chant de l’insomnie.
La sieste sempiternelle les a engourdis
Ils ont brisé la cruche que je transportais
Et dans les timbales d’argent l’odeur du thé
S’est égouttée comme des perles de rosée.
On applaudit la séance qui continue.
Derrière les rideaux aux replis élimés
Se joue encore la pièce de Racine
« En suivant vos pas, je ne vois que des ruines »
Je suis le chant de l’hallali.

Ne cherche pas qui je suis.
Ils traquent l’âge de mes regrets infinis
À l’heure lente où stridulent les moucherons
Ils verront que les bougies jaunies ont fondu
Sur l’autel rongé de la cathédrale affligée.
Se souviennent-ils de mes « Alléluia »
Que j’acclamais quand j’ai porté leur lourde croix
Dans la gravité des messes ancestrales.
Que s’élèvent les chœurs de l’abside lointaine
Ne cherche pas qui je suis.

J’ai l’âme en confettis
Là-bas les vieux ne comptent plus les conquêtes
Ils ne savent plus où se trouve l’ancien fort,
C’est dans l’océan qu’ont sombré tous les trésors
Laissés aux requins aigris qui les dévorent.
Là-bas je n’ai reçu pas même une roupie
Dans les écoles se déversent les soucis.
Les sœurs de la grâce en font une action muette,
C’est le poids lancinant des jours qui s’endettent.
J’ai l’âme en confettis.

Ne cherche pas qui je suis.
Ils disent que les vaisseaux vides sont partis
Que les pirates ont rendu aux fiers marquis
Leurs sabres d’airain et leurs masques de velours
Là-bas les diadèmes sont tombés dans la mer.
Toi qui veux m’aimer, ne cherche pas qui je suis
Ensevelie dans la nuit du temps repenti
Je reste dans les bras de la mélancolie
Enfuis-toi, cher ami, loin d’ici, enfuis-toi
Je suis la nostalgie.

PRIX

Image de Été 2019
1174

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gabriel Meunier
Gabriel Meunier · il y a
J'en suis le souffle coupé...Merci !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Merci pour votre ressenti et de le partager.
·
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
"J'ai l'âme en confettis"
Lancés par une main innocente d'enfant et chaque confetti est un morceau de vie.
Un bien beau poème nostalgique.

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Merci beaucoup Jipaï
·
Image de Thara
Thara · il y a
Je souhaite à votre texte poétique une bien belle finale...
+ 5 voix !

·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
je confirme, amen!
·
Image de tesnimaneuch t.s
tesnimaneuch t.s · il y a
drôle comme j'ai l'envie de chercher qui vous êtes maintenant ...sublime *-*
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Merci beaucoup tesnimaneuch
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonjour Ginette, je vous réitère mon soutien !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Bonjour Frédérique . Je vous remercie pour votre soutien renouvelé .
Je vous souhaite une belle fin de journée.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Ginette et belle journée à vous aussi, et à bientôt.
Prochainement de nouvelles parutions sur ma page.

·
Image de T. Siram
T. Siram · il y a
Une nostalgie narrée avec talent...
·
Image de Soseki
Soseki · il y a
Bonne chance à cette belle nostalgie !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Merci Soseki
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Mon soutien renouvelé !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Merci Daniel
·
Image de Eliot-Néo
Eliot-Néo · il y a
Bonne finale.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Merci Eliot.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème