Au partir

il y a
1 min
16
lectures
4
Au partir, quand la brume se lève
Je parcours l'étendue de mes rêves.
Au large, j'espace les nuances
De ces encres qui délivrent les transes.

La mer étale au ciel resplendit
D'un accord subtil et sans bruit.
Au loin, j'élargis l'horizon
Porté par la lumière des premiers rayons.

Je caresse l'écrin de mes nuits
Ou surgissent en songes les rugissements
D'une écume aux charmes envoûtant

Sur des lignes souples ondule
Des pensées fluide, légère comme des bulles
Qui s'éveillent à la vie

Au partir, je m'éveille du proche lointain
Au présent incertain.
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
C'est très beau et très doux mais un peu mélancolique.
Mon pantoum (Rêve d'ailleurs) est en finale de la Matinale. Je vous invite à aller le lire pour le soutenir s'il vous a plu. Merci.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reve-dailleurs-pantoum

Vous aimerez aussi !